Bruno Gachart, tu te souviens de lui ? Oui, bien sûr que tu te souviens, puisque tu étais là cette année où il nous a fait découvrir la haute vallée de l’Aude. Ce gars-là, je n’ai jamais rencontré plus endurant que lui. C’était un marcheur, un vrai, un fou du sentier. Par tous les temps, il marchait. Quand il n’allait pas seul, il ouvrait toujours le chemin, et toi, tu le suivais si tu pouvais.

Eh bien, le pauvre s’en est allé mourir dans un bête accident de voiture, lui qui me disait qu’il aurait voulu claquer d’une crise cardiaque une nuit de belle étoile sur le Causse Méjean, et que son corps reste là, fondu dans le paysage et mangé par la terre, ou même d’abord par les charognards de tout poil et de toute plume, il s’en foutait. Il disait que la nature devait aller son train.

"Une rencontre", extrait. Copyright éditions Rivière Blanche, 2020.

Copyright Claire et Robert Belmas

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now